SMIC : les changements apportés au salaire minimum au 1er octobre

1 Oct, 2021

Les salariés, en contrepartie de leur force de travail et de leur investissement, reçoivent un salaire. Ce salaire est calculé en prenant en compte plusieurs facteurs comme la formation, l’ancienneté ou l’expérience professionnelle. Ce salaire peut faire l’objet de négociations avec l’employeur et peut augmenter au cours de la carrière professionnelle de chaque collaborateur. 

Cependant, l’employeur ne doit pas rémunérer un collaborateur en dessous du SMIC et doit prendre en compte les directives de sa convention collective qui indique bien souvent un montant supérieur au SMIC. Effectivement, la convention collective prévoit une grille salariale et s’applique à tous les salariés même aux travailleurs à court terme : CDD, intérim. 

En France, 2,25 millions de salariés touchent le SMIC. Le SMIC évolue chaque année. Cette année encore, le SMIC a été revalorisé depuis le 1er octobre 2021.

Pourquoi le SMIC est-il important ?

17% de la population française touche le SMIC et donc beaucoup de salariés sont impactés par les modifications de celui-ci. Le SMIC est important pour notre économie. En effet, les salariés touchant le salaire minimum, ont un pouvoir d’achat et donc, peuvent consommer, augmenter la demande et donc la production de biens et services. C’est ainsi qu’une revalorisation du SMIC peut avoir lieu. En effet, cette revalorisation prend en compte l’évolution des prix à la consommation sur un an et l’évolution du pouvoir d’achat du salaire horaire de base des ouvriers et des employés.

Le SMIC n’est pas fixe et est revalorisé chaque année, au 1er janvier. Exception pour cette année, il est revalorisé également au 1er octobre.

Concernant les obligations légales, l’employeur ne peut pas rémunérer un collaborateur en dessous du SMIC. C’est une infraction pénale qui engendre une amende de 1500 € par salarié payé en dessous du SMIC. Il faut donc bien connaître ses droits pour éviter les abus. 

Le SMIC est une source de “soulagement” pour les ménages qui ne se verront pas rémunérés en dessous de celui-ci et donc la garantie d’avoir un pouvoir d’achat maintenu. Ainsi, les personnes qui touchent ce niveau de salaire peuvent contribuer à la vie économique du pays et avoir la garantie de toucher à la fin du moins ce salaire minimal.

Qu’est-ce que le SMIC ?

À sa création, il est nommé « salaire minimum interprofessionnel garanti » (SMIG). Puis, par la loi du 2 janvier 1970, le SMIG devient le SMIC qui est l’acronyme de salaire minimum interprofessionnel de croissance. Le SMIC a été créé dans le but de relancer l’économie et de lutter contre la pauvreté. Et c’est encore le cas aujourd’hui.

Le SMIC correspond au salaire de base. C’est-à-dire qu’on ne prend pas en compte les heures supplémentaires, les heures de nuit, les jours fériés travaillés, les avantages en nature, pour arriver au SMIC. On ajoute cela au SMIC pour obtenir le salaire final. Les personnes éligibles au SMIC sont toutes les personnes qui ont plus de 18 ans, travaillant dans le privé ou travaillant dans le secteur public et employées avec les mêmes conditions que dans le secteur privé. 

Des exceptions sont à noter : les apprentis ou les personnes en contrat de professionnalisation peuvent être rémunérés en deçà du SMIC. Également, les personnes de moins de 18 ans et qui ont moins de 6 mois d’expérience professionnelle dans la branche d’activité. 

Mais une particularité est à retenir. Le salaire conventionnel est à prendre en compte. Il correspond au salaire inscrit dans votre convention collective. Si celui-ci est supérieur au SMIC, alors c’est ce salaire qui doit s’appliquer et non le SMIC. Si à l’inverse, le salaire minimum conventionnel est inférieur au SMIC alors l’employeur devra l’ajuster pour arriver au SMIC.

Quelles sont les nouvelles dispositions du SMIC ?

Le SMIC évolue normalement au 1er janvier de chaque année. Cependant, le Code du travail prévoit une revalorisation du SMIC dès que l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente d’au moins 2 % depuis la précédente revalorisation du SMIC selon l’article L. 3231-5.

Ainsi, en 2021, le SMIC a été revalorisé le 1er janvier et également le 1er octobre 2021 dû à la hausse de l’inflation de 2,2%

Avant le 1er octobre 2021, le SMIC était de 10,25 € de l’heure soit un salaire brut de 1 554,58 € et 1 231 € net par mois sur la base de 35 heures par semaine. Depuis le 1er octobre 2021, le SMIC est de 10,48 € de l’heure soit un salaire de 1 589,47 € brut par mois pour un salarié à temps plein.

Pour rappel, une revalorisation du SMIC engendre des conséquences comme la réduction générale de cotisations patronales, les taux réduits des cotisations maladie et des allocations familiales.

Comment un logiciel SIRH vous permet-il une gestion fiable de la rémunération et de la paie ?

Un logiciel SIRH permet une gestion de la paie facile et une récolte rapide des éléments variables de paie (EVP). En effet, gérer la paie est une tâche récurrente car elle doit être effectuée à chaque fin de mois. De plus, cette tâche peut être complexe. 

En outre, un logiciel SIRH permet de gérer la rémunération et les éléments liés comme les acomptes, les primes, les tickets restaurants et bien d’autres choses. Avec isiRH, vous pouvez avoir un historique de la rémunération du collaborateur sur son contrat et gérer l’ensemble des éléments liés à la rémunération.

De nos jours, de nombreuses entreprises externalisent la génération des bulletins de paie et gèrent uniquement la récolte des EVP. isiRH permet de coupler votre logiciel RH au logiciel de paie de votre cabinet et vous offre une connexion avec des logiciels de paie comme Silae. Cette connexion permet d’éviter les ressaisies manuelles des variables de paie et l’envoi de fichiers Excel par mail. Cette connexion est un gain de temps et évite les erreurs en paie.  

En conclusion, le SMIC change tous les ans. Il est important de suivre de près la paie face à ces changements. Un logiciel SIRH permet d’automatiser la gestion de la paie et de récolter facilement les variables de paie pour les envoyer en paie et gagner du temps pour réaliser des modifications et suivre de près les évolutions réglementaires.

A propos de l’auteur :

Marjorie Fatras

Gestionnaire RH/Rédactrice web

isiRH
Animée par les ressources humaines, le droit du travail et l’envie d’apprendre.

FATRAS Marjorie