Qui élabore le bulletin de paie ?

19 Juin 2019

1er janvier 2018 : le nombre de lignes sur le bulletin de salaire est divisé par 2. Malgré cette simplification, la compréhension de la fiche de paie reste difficile au vu de la quantité d’informations et de la complexité des calculs. Le traitement de la paie est une fonction délicate, d’autant que le droit social évolue en permanence. 2019 apporte par exemple des nouveautés : prélèvement à la source, heures supplémentaires défiscalisées… Cette activité qu’est l’élaboration du bulletin de paie ne peut être confiée à n’importe qui.

Le technicien de paie, un expert indispensable

La fiche de paie comporte une multitude de mentions obligatoires et regroupe nombre de données : salaire de base, brut, cotisations liées à la santé, aux accidents du travail, maladies professionnelles, à la retraite, à la Sécurité Sociale, à l’assurance chômage, à la CSG non imposable, aux exonérations de l’employeur, à la CSG-CRDS imposable, taux personnalisé ou neutre, net à payer, etc.

Les lois et les règlements étant en perpétuelle évolution, le technicien de paie connaît le Code du travail et assure une veille légale et conventionnelle continue. Il maîtrise les logiciels informatiques nécessaire au traitement de la paie et le cas échéant, assure mises à jour et paramétrages. Il comprend les règles de calcul de la paie, se forme en continu et fait preuve de réactivité. Toutes ces compétences sont essentielles au gestionnaire paie, qui est un technicien. La gestion de paie demandant ainsi un vrai savoir-faire, nécessite d’être un expert dans ce domaine.

Les déclarations sociales font partie intégrante du processus de paie et nécessitent parfois des contacts répétés du technicien de paie avec l’administration, sachant que des sanctions financières peuvent être appliquées par l’Urssaf en cas de non-conformité avec la loi, ce qui peut fragiliser l’équilibre de l’entreprise.

Le traitement de la paie par un expert fait ainsi gagner un temps considérable : assimilation d’une législation parfois obscure sur les règles de calcul à appliquer, exactitude des taux à mettre en place, édition et remise du bulletin de paie, etc. Le gestionnaire de paie est un maillon indispensable dans le processus de réalisation des bulletins de salaire.

bulletin de paie

Élaboration du bulletin de paie : une collaboration étroite entre salariés et gestionnaire paie

Que la gestion de la paie soit effectuée en interne ou qu’elle soit externalisée dans un cabinet d’expertise-comptable, le technicien aura accès à une interface simplifiée grâce au SIRH. Il suffit de rentrer toutes les données nécessaires dans le logiciel et l’accès aux bulletins de salaire et à tout autre document ou justificatif, essentiel en paie, est rendu possible grâce à la dématérialisation.

Cet outil informatique qu’est le SIRH devient aujourd’hui collaboratif : managers et salariés sont associés au processus de la paie. La saisie des notes de frais, des indemnités kilométriques, des congés et absences diverses ainsi que des heures travaillées, est effectuée par les collaborateurs, puis vérifiée par leur supérieur hiérarchique. Le service paie prend ensuite le relais : il collecte toutes ces variables qui serviront de base à l’établissement du bulletin de paie.

isiRH apporte un confort certain aux gestionnaires de paie : l’automatisation leur permet de gagner du temps en amont du cycle de paie. Ils se concentrent ainsi sur la phase critique de la gestion de paie : le contrôle, apportant une forte plus-value à leur mission.

A propos de l’auteur :

Maxime Houx

CEO

Siqual : Développement de solutions Web.
Animé par les nouvelles technologies, le secteur informatique et le besoin d’entreprendre.

maxime 1