5 points clés pour optimiser la gestion RH dans les TPE-PME

24 Juil 2019

Si votre entreprise compte moins de 250 salariés, peut-être pensez-vous qu’en gestion RH, priment surtout la paie et l’administration du personnel. Mais au sein d’un monde concurrentiel, la fonction RH est un véritable levier pour accroître sa compétitivité. Le capital humain a tout intérêt à être valorisé. Voici donc tout de suite 5 points décisifs qu’une TPE ou une PME doit prendre en compte.

1 – Gérer les Ressources Humaines : de l’administratif à la GPEC

Complexe, la gestion de la paie dans les TPE-PME est souvent externalisée dans un cabinet d’expertise-comptable tandis que le reste de la GRH demeure centralisé entre les mains du chef d’entreprise ou du DAF. Le recrutement, lui aussi, peut faire l’objet d’une externalisation via des cabinets spécialisés. L’externalisation permet de pallier l’absence d’expertise en GRH. Mais les PME ont besoin de la mise en place d’un service dédié à la fonction RH, qui ne se résume pas à son volet administratif. La gestion RH concentre effectivement l’administration du personnel, la paie, mais comprend aussi le recrutement, le développement des compétences et des carrières, les relations sociales, la communication interne : tout un ensemble participant à la compétitivité de l’entreprise.

2 – Automatiser les outils RH

La digitalisation de la fonction RH dans les PME permet un gain de temps et simplifie l’administration du personnel. Le SIRH, polyvalent, permet d’automatiser les processus RH. Cela en devient stratégique pour que le responsable RH puisse se focaliser sur des missions à plus forte valeur ajoutée comme la gestion des carrières.

3 – Réaliser de bons recrutements

Un processus de recrutement peut prendre plusieurs mois. Le profil recherché pour le poste est à cibler de manière précise. Pour attirer les meilleurs candidats, une annonce complète et attractive doit être publiée. Le responsable du recrutement doit cibler le profil dont il a besoin et se focaliser sur la marque employeur. Les valeurs véhiculées par l’entreprise sont en effet un outil puissant de communication et de management tout au long de la vie de l’employé au sein de l’organisation.

4 – Accompagner les salariés et gérer les compétences

Dès l’entrée en fonction, chaque nouveau salarié doit pouvoir assimiler la culture d’entreprise propre à la structure qui vient de l’embaucher. La mise en place d’un tuteur peut être bénéfique pour faciliter cela. Proposer des formations est aussi essentiel pour que le collaborateur ressente un réel accompagnement. C’est une manière de fidéliser le salarié tout en lui permettant de développer ses compétences.

5 – Savoir motiver et communiquer pour une bonne gestion RH

Une gestion RH efficiente passe par la promotion du bien-être au travail. Télétravail lorsque la situation le permet, souplesse des horaires, bonne communication entre la direction et ses salariés, sont autant d’éléments concourant à une qualité de vie au travail qui motivera les collaborateurs pour une meilleure efficacité. Et une bonne productivité influe positivement sur la croissance de l’entreprise.

Et quand l’entreprise commence à grandir, la communication interne se complexifie. Or elle doit être claire pour réussir à fédérer une équipe autour de la stratégie d’entreprise. Une communication transparente maintenant une cohérence dans les valeurs défendues par votre entreprise, voilà ce qui aide à retenir les talents et à développer une meilleure implication des salariés.

Gestion administrative du personnel dans le respect des obligations légales, GPEC, fidélisation des talents : les différents modules d’isiRH rendent tout cela possible.

A propos de l’auteur :

Maxime Houx

CEO

Siqual : Développement de solutions Web.
Animé par les nouvelles technologies, le secteur informatique et le besoin d’entreprendre.