Comment réaliser une cartographie des compétences ?

31 Août, 2022

Dans les entreprises, il y a un très grand nombre d’aspects qui doivent être pris en compte. À plusieurs moments de l’année, il est important, pour la société, de s’arrêter et d’analyser la situation afin de pouvoir repartir sur de bonnes bases le plus rapidement possible. Parmi toutes les analyses qu’il est possible de faire, il y a la cartographie des compétences.

Concrètement, pour tous ceux qui ne sauraient pas ce qu’est une cartographie des compétences, il s’agit particulièrement d’une solution qui va permettre à l’entreprise de faire un état des lieux des compétences de l’entreprise à un instant T. En d’autres termes, cela permet de déterminer notamment les points forts de l’entreprise, les savoir-faire des salariés et collaborateurs.

Aujourd’hui, nous avons donc décidé de vous aider en vous parlant notamment de la réalisation d’une cartographie des compétences et les étapes clés à respecter pour que celle-ci soit la plus utilisable possible.

Une préparation nécessaire

Avant de se lancer dans une cartographie, il va être important de réaliser tout un tas d’actions précises qui ont pour seul but d’analyser la situation et de préparer cette cartographie. 

 

Définir les objectifs de votre cartographie 

Si vous réalisez cette cartographie, cela veut dire que vous avez un but certain. Dans un premier temps, il va donc être crucial de bien définir ou redéfinir ces buts précis afin de ne jamais perdre de vue le but ultime. Les objectifs peuvent être très nombreux et très divers : 

  • Prévoir des besoins de recrutement
  • Déterminer les besoins au niveau de la formation
  • Apprendre à repérer les profils les plus intéressants.

Bien entendu, vous pouvez avoir un très grand nombre d’objectifs et ceux-ci devront être inscrits, afin de ne jamais les perdre de vue. Cela est capital pour une cartographie des compétences. 

 

Définir des groupes de travail

En plus de leur travail, vos salariés vont devoir œuvrer pour cette cause à raison de quelques heures par semaine. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la cartographie des compétences doit être réalisée en groupe et toutes les strates d’une entreprise doivent être consultées obligatoirement. Donc, dans un premier temps, vous devrez faire des groupes de travail précis qui auront pour but de réfléchir à ces compétences notamment.

En sus, il sera aussi primordial d’affecter un salarié à la prise de notes et à la réalisation du projet. Celui-ci sera chargé de confectionner la cartographie et de regrouper toutes les informations et les mettre en forme.

Définir le référentiel

Pour réaliser votre cartographie, il va être nécessaire et primordial de créer un référentiel de compétences. Avant de rentrer dans les détails, il va être capital de bien définir ce qu’est le référentiel de la cartographie des compétences. Pour faire simple, il s’agit de la mise en place d’une structure dans la cartographie. En général, celle-ci est réalisée en fonction des métiers ou des services de l’entreprise. 

L’intérêt ici est de commencer de manière tout à fait simple en listant les services et en déterminant, service après service, les compétences de chacun et chacune. Une fois que la partie simplifiée est réalisée, il est possible de passer à la prochaine étape, c’est-à-dire, la création de tiroirs ou plutôt de sous-dossiers. Dans les services, il faudra par exemple rajouter les métiers ou alors les domaines d’action. 

De manière très rapide, vous atteindrez toutes les compétences de l’entreprise

D’ailleurs, il convient de dire que la cartographie des compétences n’est pas la même partout et qu’il n’y a pas de règles précises. En soi, cela veut dire que vous pouvez tout à fait créer la vôtre sans le moindre problème, selon vos règles et les besoins de l’entreprise. 

En revanche, il apparaît important de démarrer dans la simplicité pour aller de plus en plus loin et rentrer dans les détails de façon progressive.

Définir un système de notation

Lors de la réalisation de la cartographie des compétences, il est important de noter toutes les compétences sans aucun oubli. En effet, il convient de faire un état des lieux total et complet. Ensuite, une fois que toutes les compétences auront été recueillies, il sera important de les noter entre celles qui peuvent être exploitables par l’entreprise et celles qui n’ont, pour l’instant, pas d’utilité mais qui pourraient en avoir une dans un futur plus ou moins proche. 

La notation doit se faire dès la fin du recueil de toutes les compétences. Pour les notations, vous êtes aussi très libres et vous serez en droit de choisir les règles qui vous conviennent. En plus de cela, vous pouvez même créer des notations différentes selon les services et selon les objectifs de l’entreprise. Bien entendu, dans certains cas, les notations sont aussi légalement connues comme cela peut être le cas pour les langues : B1,C1, etc. Dans ce cas précis, la notation est déjà prévue et vous n’aurez qu’à l’inscrire directement. 

Ensuite, il faut comprendre que les réponses binaires oui/non peuvent être complexes et qu’il vaudra mieux choisir des notations plus ouvertes.

Un processus à mettre à jour de manière régulière

Maintenant que nous vous avons parlé de la cartographie des compétences, il convient de savoir quel est son avenir précis. Concrètement, nous l’avons dit au début de cet article, la cartographie des compétences est très pratique car elle permet de connaître toutes les compétences de l’entreprise à un instant T. 

Cependant, une fois que celle-ci est réalisée, vous n’aurez plus qu’à rajouter des compétences une après l’autre pour la mettre à jour de manière régulière. Cela est aussi très important puisqu’à chaque projet, vous pourrez la consulter afin de créer des groupes selon les personnes qui détiennent certaines compétences en particulier. C’est aussi pour cette raison qu’il convient de la garder à jour, afin d’être toujours au courant des compétences des collaborateurs et des salariés dans l’entreprise.

À propos de l’auteur

Océane Bach

Gestionnaire RH / Rédactrice Web

isiRH
Passionnée par les ressources humaines, l’informatique, et l’envie d’apprendre.

Oceane bach chargee rh sirh