Qu’est-ce que la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ?

6 Sep 2019

Votre entreprise se développe dans un environnement sans cesse en évolution (mutations économiques, technologiques, sociales, etc.). La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) vous permet de vous adapter dans ce contexte. Le but est d’anticiper et de planifier, à court et moyen termes, ces changements qui impactent emplois, effectifs et compétences. Voyons les aspects que recouvre la GPEC.

La GPEC, une obligation légale ?

Le Code du travail oblige, depuis 2005, les entreprises d’au moins 300 salariés et les sociétés à dimension communautaire avec un minimum de 150 salariés employés sur le territoire français, à mettre en place une GPEC. L’accord doit être négocié tous les 3 ans. Tous les collaborateurs d’une entreprise sont susceptibles d’être concernés par un tel accord. Les entreprises de moins de 300 salariés ne sont donc pas contraintes de mettre en œuvre une GPEC, mais peuvent le faire. C’est d’ailleurs dans leur intérêt pour demeurer concurrentielle et penser leur croissance.

Les acteurs de la GPEC

Le processus de GPEC impliquant un vrai changement, doit inclure chaque collaborateur de l’entreprise. Fédérer les salariés pour les motiver est important pour insuffler une vraie proactivité dans ce projet.

Direction et département des Ressources Humaines pilotent le projet. Les managers traduisent leurs besoins opérationnels en ressources et les représentants du personnel participent à la détermination des mesures à mettre en place au cours de la négociation.

Coffre fort numérique et prestataire

Les objectifs de la gestion prévisionnelle

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences allie dimensions collective et individuelle. Elle permet l’adaptation des emplois en cohérence avec la stratégie d’entreprise dans un environnement changeant, pour une meilleure compétitivité. Il s’agit d’anticiper les problèmes d’effectifs en ajustant les recrutements. La GPEC valorise les compétences des collaborateurs tout en participant à les conserver au sein de l’entreprise ; elle contribue à la gestion des carrières et au perfectionnement des dispositifs de formation.

En bref, il s’agit d’adapter en continu le capital humain au sein de l’entreprise tout en accroissant sa performance.

La mise en place d’une démarche de GPEC

En amont de la mise en œuvre de son plan de GPEC, l’entreprise doit mettre le doigt sur sa problématique en faisant un diagnostic de sa situation : réaliser une cartographie des emplois et des compétences, faire le point sur les outils de gestion RH comme les grilles d’entretien, les référentiels métiers, fiches de postes, etc. Les indicateurs RH permettent de noter les écarts entre la situation existante et le prévisionnel, pour réfléchir à ce qui peut être mis en œuvre.

Les outils d’aide à la réalisation

L’entreprise peut mobiliser certains outils dans le cadre de la GPEC : les entretiens professionnels, les actions de formation, la mobilité… Votre logiciel isiRH vous aide à accompagner le changement en mettant de nombreux modules à votre disposition indispensables pour l’avenir de votre entreprise. Gestion du plan de formation, des entretiens professionnels, aide à la gestion et au développement des compétences, onboarding, gestion des mobilités en interne… Adoptez une solution informatique pour vous assister dans votre gestion prévisionnelle.

A propos de l’auteur :

Maxime Houx

CEO

Siqual : Développement de solutions Web.
Animé par les nouvelles technologies, le secteur informatique et le besoin d’entreprendre.

maxime 1