Jours ouvrés et jours ouvrables : quelle est la différence ?

21 Jan, 2022

Il peut parfois être compliqué de dissocier les notions de jours ouvrés et de jours ouvrables. En effet, ces deux notions sont notamment utiles pour le calcul des congés et ont un impact sur la gestion de la paie.

Il est impératif pour les entreprises comme pour les salariés de savoir s’ils sont soumis à la politique de jours ouvrables ou de jours ouvrés pour le calcul de leurs congés. On peut avoir cette information notamment dans la convention collective de l’entreprise.

Il est bon de rappeler qu’il existe aussi les jours calendaires. Les jours calendaires sont tous les jours de l’année, y compris les jours fériés et les jours chômés, c’est-à-dire les 365 jours de l’année.

La différence entre les jours ouvrés et les jours ouvrables

 

Jours ouvrables : définition

Les jours ouvrables sont les jours qui peuvent être travaillés selon les lois en vigueur. Les jours ouvrables sont les jours du lundi au samedi hors jours fériés. On exclut les dimanches, jours de repos hebdomadaire de manière générale et les jours fériés où l’entreprise interrompt son activité.

Ainsi, on compte 6 jours ouvrables dans une semaine sauf s’il y a un jour férié dans la semaine, on compte alors 5 jours ouvrables dans cette semaine. On estime donc que les salariés peuvent travailler du lundi au samedi. 

 

Jours ouvrés : définition

Les jours ouvrés sont les jours où les salariés travaillent réellement et où l’entreprise est en activité, les jours d’ouverture réels de l’entreprise. On compte généralement 5 jours ouvrés dans une semaine, qui sont en général du lundi au vendredi.

Mais cela peut varier selon la nature de l’activité de l’entreprise comme, par exemple, pour les banques. Celles-ci sont fermées le lundi. Ainsi, leurs jours ouvrés sont du mardi au samedi.

Comment gérer les congés payés en jours ouvrables et jours ouvrés ?

Deux modes de décompte des congés payés sont possibles : en jours ouvrables ou en jours ouvrés. Dans les deux cas, la période de congés payés reste la même, elle est de 5 semaines par an.

La convention collective est là pour informer le collaborateur sur le mode de décompte de ses congés payés.

Congés payés en jours ouvrables

Dans le cadre d’un décompte des congés payés en jours ouvrables, les collaborateurs ont le droit à 30 jours de congés payés par an. 

Un collaborateur soumis au décompte des jours ouvrables, va être décompté de 6 jours lorsqu’il va prendre une semaine de congés.  Le décompte des samedis s’appliquent alors.

En effet, par ce mode de décompte, le congé déposé prend en compte l’ensemble des jours ouvrables jusqu’au retour du salarié.

 

Congés payés en jours ouvrés

Dans le cas d’un décompte des congés payés en jours ouvrés, les collaborateurs ont le droit à 25 jours de congés payés par an.

Un collaborateur, soumis au décompte en jours ouvrés, posera un jour de congé pour chaque jour où il aurait dû venir travailler

Exemple : un collaborateur qui souhaite prendre une semaine de congés payés, déposera une demande de congés payés pour 5 jours ouvrés. C’est le mode le plus simple à comprendre pour les collaborateurs.

calcul jours ouvres jours ouvrables

Comment calculer les congés payés en jours ouvrables ou jours ouvrés ?

Les collaborateurs peuvent utiliser leurs jours de congés payés durant la période du 1er juin de l’année précédente (année N-1) jusqu’au 31 mai de l’année en cours (année N) sauf convention collective contraire. 

La grande différence entre les congés payés en jours ouvrables et ceux en jours ouvrés sont les règles de calcul. 

 

Calcul des congés payés en jours ouvrables

 Si l’entreprise choisit un décompte des congés payés en jours ouvrables, les collaborateurs cumulent 2,5 jours de congés payés par mois travaillé, soit 30 divisés par les 12 mois de l’année, chaque collaborateur ayant droit à 30 jours de congés payés par an au total.

 

Calcul des congés payés en jours ouvrés

 A contrario, d’autres entreprises optent pour un calcul en jours ouvrés conformément à leur convention collective.

Ainsi, le salarié cumule chaque mois travaillé 2,08 jours de congés payés, soit 25 jours divisés par les 12 mois de l’année, chaque collaborateur ayant droit à 25 jours de congés payés annuels.

N.B. Le résultat du calcul doit être un nombre entier, que le décompte se fasse en jours ouvrés ou en jours ouvrables. Par exemple, un collaborateur qui a acquis 17,5 jours de congé pour 7 mois travaillés au total, doit avoir un solde arrondi à la valeur supérieure. Ainsi, le collaborateur a droit à 18 jours au lieu de 17,5 jours.

Quel est le nombre de jours ouvrables et de jours ouvrés en 2022 ?

En 2022, le nombre de jours calendaires est de 365 jours dans l’année, soit  52 dimanches, 8 jours fériés. Cela donne un nombre total de 305 jours ouvrables.

Concernant le nombre de jours ouvrés, pour une entreprise ouverte du lundi au vendredi. Il est de 253 jours ouvrés (365 jours – 105 jours de week-end – 7 jours fériés hors jour de solidarité).

Comment un logiciel SIRH peut-il aider dans la distinction entre jours ouvrés et jours ouvrables ?

Un logiciel SIRH s’adapte parfaitement à votre calcul de jours ouvrables ou de jours ouvrés. En effet, celui-ci s’adapte aux deux modes de décompte. Il peut fortement vous aider car il calcule automatiquement chaque mois l’acquisition des jours de congés de vos salariés en fonction de votre politique de gestion des absences.

Cette facilité de gestion des jours ouvrables et des jours ouvrés permet de gagner du temps sur les variables de paie et sur les demandes de congés des collaborateurs en décomptant immédiatement le nombre de jours qu’il faut soustraire de leur solde respectif.

A propos de l’auteur :

Marjorie Fatras

Gestionnaire RH/Rédactrice web

isiRH
Animée par les ressources humaines, le droit du travail et l’envie d’apprendre.

FATRAS Marjorie