Gestion RH en PME : comment assurer ses missions d’employeur ?

5 Avr 2019

Les employeurs des petites et moyennes entreprises ont de nombreuses obligations à gérer. Dès le premier salarié, elles doivent par exemple être vigilantes sur le temps de travail ou veiller au respect des normes de sécurité et d’hygiène.

Quels sont les principaux devoirs des employeurs vis-à-vis des salariés ?

 Toute entreprise qui emploie un salarié doit respecter les conditions prévues dans la réglementation du contrat de travail, notamment en termes de durée de travail et de rémunération.

En l’absence de dispositions spécifiques, la durée légale du travail est fixée à 35 heures par semaine. Au-delà, il s’agit d’heures supplémentaires. La loi prévoit également une limite maximum au nombre d’heures quotidiennes ou hebdomadaires qu’un salarié peut effectuer : celles-ci ne doivent pas excéder 10 heures par jour, 48 heures sur une même semaine ou 44 heures en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives.

Le versement du salaire en temps et en heure fait également partie des obligations fondamentales de l’employeur. En cas d’impayé ou de retard de paiement, l’entreprise risque une amende pouvant s’élever jusqu’à 2 250 €. Tout employeur doit donc accorder un soin particulier à la collecte des variables de paie, incluant heures supplémentaires, congés ou encore frais professionnels.

N’importe quelle entreprise, y compris les TPE et PME, est tenu d’assurer la sécurité de ses salariés sur leur lieu de travail et de protéger leur santé. Pour cela, les entreprises doivent notamment établir un document unique d’évaluation des risques professionnels, puis mettre en œuvre des mesures de protection et de prévention adaptées. Elles doivent également prévoir des visites médicales à intervalle régulier.

Au-delà de certains seuils, les entreprises doivent également mettre en place des instances de représentation du personnel, comme le comité social et économique (CSE). Dès 2020, toutes les sociétés au-delà de 11 salariés seront concernées.

Enfin, les entreprises sont fortement incitées à assurer la formation des employés, en mettant en place un plan de formation et en organisant des entretiens annuels d’évaluation. A minima, elles doivent prévoir tous les deux ans des entretiens professionnels.

Outils RH en ligne , patron serein

Quelles solutions pour assurer cette gestion RH dans les PME ?

Les petites entreprises disposent de plusieurs options pour assurer la gestion RH.

La première possibilité est de tout gérer en interne, avec les moyens du bord. Cette stratégie est souvent choisie par défaut quand l’entreprise embauche ses premiers salariés. Très vite, ce choix révèle ses limites, la gestion RH devenant rapidement complexe et chronophage si tout est effectué de manuellement. Ceci sans compter le risque d’erreur, qui expose l’entreprise à de lourdes conséquences si elle manque à ses obligations.

Les entreprises peuvent également faire appel à un cabinet-comptable pour les aider, en externalisant la gestion RH. Cette solution est bien adaptée aux TPE, qui disposent rarement en interne de ressources suffisantes pour prendre en charge l’ensemble des missions décrites précédemment.

Enfin, dès lors que l’entreprise atteint une certaine taille, elle a tout intérêt à créer un poste de responsable RH, voire à mettre en place une équipe dédiée. Ces collaborateurs peuvent apporter énormément de valeur à l’entreprise de par leur expertise. Pour en bénéficier, les PME ont intérêt à les décharger de la gestion administrative, à travers la mise en place d’une solution adaptée. Avec un outil RH intégré comme isiRH, non seulement l’entreprise peut s’acquitter facilement de ses différentes obligations légales, mais les gestionnaires RH bénéficient aussi de fonctionnalités étendues, qui les aident à accompagner les salariés dans l’ensemble de leur vie professionnelle : coffre-fort numérique, gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, gestion de la mobilité interne…

A propos de l’auteur :

Maxime Houx

CEO

Siqual : Développement de solutions Web.
Animé par les nouvelles technologies, le secteur informatique et le besoin d’entreprendre.